cas divers

Qui était Eustachio Gallese?

Eustachio Gallese, 51 ans, a été arrêté le 22 janvier dernier pour le meurtre de Marylène Lévesque.  Il était en semi-liberté depuis mars 2019.  Il purgeait une peine pour un meurtre commis sur sa conjointe en 2004.

Dans les médias, on a fait état des conditions dont disposait le détenu en maison de transition.  On a décrit son comportement des derniers mois avec les employés du salon de massage dont il était client.  On a parlé de son passé familial et de l’horrible crime qu’il a commis dans le passé.

Après avoir travaillé sur l’affaire Lambert et le cas de Louise Fleury , je suis portée à vouloir en savoir plus sur les détails entourant les procédures judiciaires de ces malheureux événements.

Outre le fait qu’on retrouve Gallese dans le journal Le Soleil dans les années 90 alors qu’il commentait les allées et venues de vedettes tel que Michel Louvain au restaurant Le Cavour, dont il était propriétaire, on peut retrouver les articles couvrant le meurtre sordide de Chantale Deschênes.  On y apprends d’ailleurs que l’accusé aurait dit au policier, lors de son arrestation «Si tu savais ce qu’elle m’a fait, tu lui aurais fait la même chose».

gallese

Plus objectivement, on peut lire de nombeux détails entourant ce meurtre lorsque l’accusé est allé en appel de sa sentence.  Je vous fait part ici de mes éléments surlignés.

  • Entre 1988 et 2004, il avait été condamné à quatre reprises pour présence illégale dans une maison, méfaits, conduite en état d’ébrité et voie de fait sur une conjointe.
  • Après avoir tué Chantale Deschêsnes, Gallese a écrit des propos haineux sur le mur et une déclaration d’amour à celle qui, la veille, gardait les enfants.
  • Une fois arrêté, il a demandé à être libéré en attendant son enquête préliminaire, ce qui ne lui a pas été accordé.
  • La mère de la victime a raconté au tribunal que sa fille lui a confié une semaine avant le drame que son conjoint lui avait fait des menaces.
  • D’autres témoins rapporteront aussi avoir percu de la crainte chez la victime, notamment une collègue de travail et un chauffeur de taxi.
  • Il a plaidé la provocation.
  • À cet effet, il a dit avoir reçu un coup de marteau de la part de sa conjointe.  Bien que sa main présentait une fracture et une enflure, des experts ont pu constater que c’était faux puisque normalement, une blessure avec un tel objet aurait occasionnée également une plaie ou du moins une abrasion.  On parlait plutôt de ce qu’on appelle la «fracture du boxer», typique d’un coup de poing donné sur une surface rigide.
  • La victime n’avait aucune plaie de défense aux mains et aux bras, ce qui ne corroborait pas avec une théorie de lutte ou de provocation.
  • Or, il y avait une grande quantité de sang sur et tout autour du haut du corps de la victime alors qu’à partir du bas du ventre,  il n’y avait aucune trace de sang sur ses vêtements ni sur le drap qui la recouvrait encore.
  • L’autopsie révèle que parmi les nombreuses blessures de la victime, la majorité semblent avoir été infligées en phase vivante ou d’agonie.  Aucune évidence ne laisse croire à des blessures post-mortem.
  • Il avait été établi que Gallese n’avait pas agi sous l’influence de la drogue et qu’il n’était pas en état d’ivresse au moment des faits.
  • Le 28 mai 2009, le juge Paul Vézina rejettait l’appel, tant sur le verdict que sur la sentence.  Il avait d’ailleurs souligné la violence inouïe de ce meurtre.

Ces détails ne sont pas plaisants à lire, j’en conviens.  Mais je crois qu’il est nécessaire de creuser davantage pour mieux soulever, bouger, revendiquer l’amélioration…

Chantale et Marylène, reposez en paix.

marylène

 

_______________________________________________________________________________

Sources:

Cours d’appel Soquij

Gallese c. R : 200-01-093542-045

Gallese c. R : 200-10-002008-071

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s