Sur ta rue

Sur ta rue, il s’est passé… Masson (entre 7e et 8e avenue)

Quittons Hochelaga-Maisonneuve pour aller sur une autre promenade; celle de la rue Masson.  Il y a déjà plusieurs site web faisant état du patrimoine de ce charmant secteur du quartier Rosemont, tels que http://www.promenademasson.com et http://www.ruemasson.com.  Toutefois, j’aimerais y ajouter mon petit grain de sel pour ce qui est du patrimoine judiciaire et du merveilleux monde des faits divers.

HOLD UP

vol 3001Plongeons tout de suite dans le vif du sujet.  Encore une fois, je retrouve un généreux nombre de cambriolages.  Certains n’ont rien de particulier mais l’expérience de fouille d’archives nous permet de déceler des indices nous indiquant qu’un potentiel d’inusité réside peut-être dans certains événements.  Comme ce vol au 3001 Masson (maintenant le Première Moisson), pourtant très typique.  Mais quand on analyse comme il faut: voler pour 3000$ en 1936 dans un magasin de variétés, il fallait vouloir, tant qu’à y être, faire son exercice de la journée!  Avec le tableau de conversion de la Banque du Canada, ce montant équivaut aujourd’hui à 56,000$…

Les hold up les plus mirobolants sont certes ceux survenus à la Pharmacie Lapalme située au 3038 Masson (maintenant le Piri Piri).  Ce commerce géré par quelques membres de la famille a fait l’objet de plusieurs cambriolages.  Citons d’abord celui de 1959 alors que Monique Paquin se défendra au point de mettre knockout le voleur, qui, notons-le, était un ancien boxeur!  Dans cette édition du Photo-Journal, le propriétaire se prête maladroitement au jeu d’acteur pour reconstituer la scène du voleur s’attaquant à la belle Monique.  Dans l’entrevue, cette dernière répète à quelques reprises qu’elle a juste voulu se défendre et que si la situation se présentait à nouveau, elle n’aurait pas forcément cette chance.  Pour sa part, M. Lapalme soutient plutôt que son employée est une véritable guerrière et que la tournure de cet événement est le résultat de son caractère agressif…

monique 3038

Dans la même famille au même endroit, en 1964, un autre hold up est survenu.  Cette fois c’est le frère de Gérard, soit Maurice Lapalme qui aurait eu à faire face au gunmen.  Cependant, Gérard n’était que dans la pièce d’à côté et pouvait voir ce qui se passait.  Il a fait feu trois fois sur le voyou.  Ce dernier avait prit la fuite mais fut rattrapé rapidement étant donné, on s’en doute, qu’il n’en menait pas large…

lapalme 3038Même famille encore, tant qu’à parler de vol: un autre frère Lapalme, soit André.  Il se serait fait prendre en 1949 pour un vol de fils électriques appartenant à Bell, d’une valeur de 5 piasses.  Ce qui est délicieux toutefois, c’est la description qu’avait fait le journal de l’état psychologique dans lequel le pauvre André était lors de sa comparution: « penaud comme un renard qu’une poule aurait pris, (…)».  Il va sans dire que je ne l’ai pas retrouvé ultérieurement comme récidiviste.

 

DÉCÈS SUSPECT

asphyxie 3015
La Presse, 3 janvier 1941, BAnQ

En 1941, au 3015 Masson, Edmond Raymond était retrouvé asphyxié à l’arrière boutique du North End Radio, commerce pour lequel il était gérant.  J’ai tenté de retracé ce qui est advenu de cette enquête du coroner et je n’ai pas encore trouvé.  Aussi anodin que ce décès puisse paraître, les avis légaux de la compagnie que je retrouve dans les journaux me donne l’obsédante envie d’investiguer un brin.  J’y reviendrez peut-être.

 

HISTOIRE DE TAVERNE

Si on se déplace à la Taverne Masson au 3014 (Maintenant Chez Baptiste), je ne trouve pas de querelle ni règlement de compte.  Mais comment passer à côté de cette anecdote trouvée dans La Presse du 11 janvier 1977 qui raconte cette fois ou un certain Alain avait perdu la trace de son grand-père pendant une grosse tempête.  Ils avaient retrouvé le vieillard à la Taverne et ce dernier s’était étonné: «Que faites-vous dehors par un temps si mauvais

Taverne

 

THE WOOLWORTH!

woolworth1
Woolworth rue Masson, photo: http://www.promenademasson.com

woolworthLes doyens du quartier ne sont sûrement pas sans savoir qu’il y a déjà eu un Woolworth au 3001 (Première Moisson).  L’événement le plus inusité que cette succursale a connu est certes l’arrestation de Georges Hamel, délinquant multirécidiviste qui était alors recherché pour de nombreux vols.  Ce dernier a été épinglé en train de manger à la dînette du magasin.  Épicurien, va!  Parlant de cet individu, j’aimerais simplement vous informer que quelques semaines après son arrestation, il a tenté de s’évader d’une salle du Palais de Justice.  Il avait arraché un luminaire et une fois passé le plafond, il aurait abandonné son projet puisque découragé par le fait qu’il se retrouvait simplement sur un autre étage.  Il n’a forcément pas étudié en architecture avant sa carrière criminelle.

la presse 3 mai 72 - Hamel

Petite parenthèse concernant la chaîne Woolworth: savez-vous ce que cette chaîne de magasins est devenue?  Les magasin Foot Locker.  Oui, oui.  La boutique de chaussures sports avec des commis affublés de chandails d’arbitre.  Je le sais car ma grand-mère recevait une pension à vie pour avoir travaillé au Woolworth pendant des années.  Lors de son décès, nous devions avertir la compagnie et c’est ainsi que nous avons appris ce fait très amusant.

woolworth2
Source: wikipedia

Et parlant de chaîne, vous savez sûrement que les frères Shiller de la légendaire annonce Au Bon Marché! sont propriétaires de plusieurs immeubles de la rue Masson, et ce au nom des Immeubles Shilldev.  Une légende urbaine voulait que les frères Shiller aient mis fin à leur jours dans le stationnement du Casino de Montréal.  Encore aujourd’hui, cette rumeur est très persistante.  Mais non, ils sont vivants et plein d’argent!

PETITES ANNONCES

Pour terminer, je vous fait cadeau de cette savoureuse annonce classée.  Une offre pour le moins alléchante.

À bientôt pour un autre tronçon de rue!

3031 alligator

 

 

___________________________________________________________________________________________

Page Facebook du blogue: https://www.facebook.com/depoussiereuse/

Photo de couverture: http://www.promenademasson.com

2 réflexions au sujet de “Sur ta rue, il s’est passé… Masson (entre 7e et 8e avenue)”

  1. Merci pour cette recherche. J’ai travaillé de nuit au Couche-Tard sur ce coin de rue entre 2005 et 2008 et j’ai vu pas mal de choses ce produire. C’était rock and roll. Surtout a cause de certains clients du bar a côté (qui ne s’appelait pas encore Chez Baptiste). En juillet 2007, il y a une voiture qui a frappé les gens qui attendait l’autobus a l’arrêt sur le coin. Le conducteur en panique s’est enfuit mais s’est rendu plus tard à la police. Il y a aussi eu des hold up mais mes souvenirs sont trop vagues.

    J'aime

    1. Oui et un peu comme la rue Ontario, la rue Masson a beaucoup changé.. Généralement, je sors les événements qui datent d’avant 1990 mais en effet, il doit s’en être passé pas mal même dans ces temps-là!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s